Autorisation : Bruxelles donne son feu vert pour la création de la nouvelle compagnie aérienne ITA

Publié le 11 Sep, 2021

Le nouveau transporteur italien ITA va pouvoir voir le jour. Bruxelles a donné son feu vert à la création de la future compagnie nationale italienne qui succèdera à l’historique Alitalia, sommée quant à elle de rembourser 900 millions d’euros d’aides d’Etat jugées illégales.

La Commission européenne a approuvé l’injection de 1,35 milliard d’euros dans ITA, disant avoir constaté une “une séparation nette entre Alitalia et la nouvelle compagnie aérienne ITA et que cet investissement dans ITA était conforme aux conditions qu’un investisseur privé aurait acceptées”. Cet argent frais sera apporté au cours des trois prochaines années, avec une première tranche de 700 millions d’euros en 2021.

“Notre évaluation du plan d’entreprise d’TA a montré que l’Italie investit dans ITA conformément aux conditions du marché. Ceci est également confirmé par trois rapports d’experts indépendants soumis par l’Italie. Et c’est là une différence cruciale par rapport aux deux prêts en faveur d’Alitalia, sur lesquels nous avons adopté une décision négative aujourd’hui”, souligne l’exécutif européen.

ITA sera pleinement opérationnelle à partir du 15 octobre, a annoncé en juillet le Trésor après de longues et difficiles négociations entre Rome et Bruxelles. Selon des chiffres publiés en juillet par le ministère de l’Industrie, 2.800 salariés d’Alitalia pourraient être repris par ITA cette année et 5.750 de plus en 2022. Alitalia comptait quelque 11.000 salariés.

“Une fois qu’ITA aura décollé, c’est à l’Italie et à la direction d’ITA de profiter de cette opportunité, une fois pour toutes. Il s’agit de créer une compagnie aérienne qui soit viable, qui opère sur un pied d’égalité avec ses concurrents, qui soit à la hauteur de ses ambitions en matière de durabilité et qui connaisse le succès pendant longtemps. Les bonnes bases ont été posées. Et nous continuerons à faire notre part pour garantir une concurrence équitable dans le secteur européen de l’aviation”, conclut la Commission européenne.

Le PDG de la compagnie aérienne Sean Doyle a déclaré : « avec BA Better World, nous sommes sur notre chemin le plus important à ce jour – vers un avenir meilleur, plus durable et qui assurera le succès à long terme de notre entreprise. Nous sommes convaincus que nous avons la responsabilité de réduire notre impact sur la planète, et avons un plan détaillé pour atteindre zéro émission nette de carbone d’ici 2050, notamment en investissant dans des avions plus économes en carburant, en améliorant notre efficacité opérationnelle et en investissant dans le développement de le carburant d’aviation et les avions à zéro émission ».

Articles similaires

Construction d’un Centre de maintenance aéronautique (MRO) à l’aéroport Dakar Blaise Diagne : Une mission du Top management du hub aérien du Sénégal en mission à Dubaï et Casablanca

Construction d’un Centre de maintenance aéronautique (MRO) à l’aéroport Dakar Blaise Diagne : Une mission du Top management du hub aérien du Sénégal en mission à Dubaï et Casablanca

A Casablanca, il s’agissait de travailler  autour de la finalisation du design infrastructurel du Hangar en structure métallique dudit MRO ainsi que la visite de l’unité industrielle partenaire de AIBD SA. Le MRO de Dakar sera selon la mission, un ouvrage d’une...

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This